bastide

La Bastide et les Jardins de Romégas

Si vous arrivez du nord vous êtes accueillis par une perspective de boules de lauriers-tins et de mûriers superbement taillés.

jardins-romegas-04Mais du nord ou du sud votre regard est attiré par un exceptionnel ensemble de pins majestueux de haute taille.

Pénétrons dans le parc par une double allée de cèdres et de pins d’Alep qui nous amène à une rare aire de battage du XVIème siècle en parfait état.

Des vases d’Anduze contenant des pittosporums et des hortensias entourent la maison, nous arrivons ainsi sur la terrasse, mais surtout, juste en face, le choc de la Montagne Ste Victoire en majesté devant une Bastide campagnarde et son jardin de buis à la française.jardins-romegas

En contrebas, à droite, un labyrinthe de lauriers-tins, « Le Jardin du Renard » et sa volière.

A gauche, quelques marches nous mènent à la chapelle et à la tèse
Dirigeons-nous vers l’allée de chênes… le boulingrin, les alcôves de cistes et de plantes méditerranéennes, plaqueminiers, jujubiers, néfliers … nous séparent de champs de blé aux coquelicots et nous conduisent à une fontaine.

jardins-romegasEn remontant la tèse en direction de la maison, nous contournons le bassin aux oiseaux et arrivons au lavoir dans le jardin des abeilles.

A l’est des allées de mûriers et d’oliviers qui ne mènent nulle part… vers les champs avoisinants.

 

Blottie au cœur de son massif de pins, la bastide de Romégas et ses jardins abritent bien des surprises :

Une aire de battage, un parterre de buis, une chapelle, un labyrinthe et une tèse, le tout agrémenté de bassins, fontaines, d’un lavoir et de nombreux puits.

Mais le plus curieux vient d’être découvert : le sous-sol est parsemé d’un réseau souterrain de mines d’eau alimentant les cultures et les jardins depuis la seconde moitié du XVIème siècle.
Ces mines d’eau datent au plus tard du XVIème siècle, peut-être des romains ? !

Un parcours des sens et une remontée dans le temps offerts à tous…

Le nom de Romegas vient du nom de famille ROMEGAS.plan-jardins

> Découvrez le parcours de visite des jardins